Les personnes avec un diabète chronique peuvent développer des lésions vasculaires touchant les yeux.

On l’oublie souvent, mais le diabète est une menace pour la vue. Les troubles du métabolisme liés à cette maladie affectent peu à peu les cellules qui composent la paroi vasculaire.

Conséquence: le centre de l’œil (macula) peut être touché. On parle alors de rétinopathie diabétique. « Deux types de lésion concernent la rétine et réduisent la vision : une perméabilité anormale de la paroi entraînant la formation d’un œdème de la rétine ou une occlusion progressive des petits vaisseaux (ischémie), compliquée souvent par l’apparition de vaisseaux pathologiques. Non traitées, ces lésions peuvent mener progressivement à un œdème maculaire très prononcé, associé à des hémorragies sévères dans la cavité de l’œil, voire à la cécité ».

Nouveau traitement

L’arsenal thérapeutique pour traiter les complications oculaires, en association avec le contrôle optimal du diabète, s’est longtemps limité à l’application du laser. Celui-ci reste très efficace en entraînant la régression des vaisseaux pathologiques liés à l’ischémie. Cependant, l’avènement des molécules administrées dans la cavité oculaire située en arrière du cristallin (injection intravitréenne) a récemment révolutionné la prise en charge. L’injection de substances empêchant la formation de nouveaux vaisseaux est très efficace pour soigner l’œdème maculaire.

Contrôle annuel

Comment ne pas en arriver là? «Il est important de bien surveiller son diabète et d’effectuer une fois par année un contrôle chez l’ophtalmologue, même en l’absence de troubles de la vision. En cas d’éventuelles lésions rétiniennes, on traitera rapidement pour éviter la progression des complications oculaires».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.