Le complexe d’infériorité n’est pas un “simple” complexe. C’est une obsession: Un manque de confiance en soi et d’estime perpétuel. Le quotidien des personnes qui souffrent de ce trouble d’estime d’eux-même est de se dire qu’ils sont moins bien que les autres; Plus moche, moins intelligent, moins drôle,…

Reconnaître un complexe d’infériorité

Qu’est ce qu’un complexe d’infériorité?

Vous vous êtes forcément déjà senti inférieur au moins une fois dans votre vie. Par rapport à un ami, un membre de votre famille, une connaissance, une personnalité publique, un collègue,… Si vous avez mal vécu le moment mais que vous n’avez pas ressenti le mal-être longtemps et plutôt trouvé cela banal, finalement, sachez que ce n’est pas le cas de tout le monde.

Le malaise des personnes qui souffrent d’un complexe d’infériorité va, lui, persister dans le temps et rester dans l’esprit. Ce type de grave complexe rend la personne extrêmement soucieuse du regard des autres. Elle se trouve nulle par rapport à eux, constamment. Toujours moins bien niveau beauté, intelligence, capacités, humour, sexualité, etc… Les challenges leurs paraissent insurmontables et la plupart du temps, ils n’essaient même pas car ils se disent qu’ils sont trop nul ou que le collègue est mieux qu’eux pour obtenir une promotion. Cette situation les prend au piège en quelque sorte, car ils se dévalorisent constamment ce qui les rend malheureuse.

Les symptômes d’un manque de confiance en soi aigu

Les symptômes comportementaux:

  • Le retrait social: La personne ne se sent pas assez intéressante pour être avec les autres.
  • Vouloir constamment se prouver aux autres pour remonter son estime de soi. Par exemple, lorsqu’une personne va constamment rabaisser les autres pour se sentir mieux. Essayer de les complexer afin de se rassurer intérieurement et se dire que finalement, par rapport à la personne critiquée, elle n’est pas si mal.C’est un peu comme un système de défense intérieure, pour “tromper” son cerveau et lui faire croire qu’on est mieux qu’autrui alors que l’on pense profondément le contraire.
  • Trouver des excuses extérieures à ses erreurs et échecs. Ce n’est jamais de sa faute mais toujours la faute d’un élément extérieur.
  • La personne va éviter de participer à toute activité où ses capacités seront mises en compétition. Cela afin de ne pas être déçue ou jugée.
  • Une grande sensibilité aux compliments et aux critiques et une déformation de la réalité. Un compliment ? La personne à une estime d’elle même tellement basse qu’elle pensera que vous lui dites uniquement pour lui faire plaisir. Une critique? Attendez vous à une réaction défensive !
  • Vouloir attirer l’attention par n’importe quel moyen. Faire croire qu’elle est malade, très triste ou qu’elle à été victime de quelque chose de grave. (Agression par exemple).

La dévalorisation de soi:

Voici ce que ressent intérieurement une personne ayant un complexe d’infériorité; Un grave manque de confiance en soi, un sentiment de honte et une peur constante de se ridiculiser, un dénigrement, de la frustration et de la dévalorisation. Du découragement très tôt dans les démarches ou même avant d’avoir commencé. Un jugement négatif sur elle-même et un stress et une anxiété constante.

Ses symptômes sont extrêmement épuisants moralement, ce qui conduit la plupart du temps à une tristesse profonde voir une dépression.

D’où vient le complexe d’infériorité? – Les causes

Le complexe d’infériorité naît souvent d’une enfance compliquée où l’enfant a constamment été rabaissé. Que ce soit dans le milieu familial, par ses camarades ou des étrangers, avec des blagues sur le physique, les tenues vestimentaires, les capacités intellectuelles ou les origines. À force d’entendre des choses négatives sur nous-même, on s’en persuade inconsciemment ou non. L’impact est d’autant plus important lorsque les personnes qui émettent le jugement sont des personnes à qui l’on accorde beaucoup d’importance étant enfant (Personnes ayant autorité notamment: Parents, professeur, éducateur sportif).

Comment soigner un complexe d’infériorité?

Si vous pensez souffrir d’un sentiment d’infériorité, il est extrêmement important de consulter car vous n’arriverez pas à vous en sortir seul. L’origine de votre complexe doit être déterminé clairement.

Une thérapie vous aidera à rencontrer ce bon sentiment qu’est l’estime de vous même, la fierté et le sentiment d’accomplissement. Bien-sur, cela ne sera pas une mince à faire car il vous demandera un travail très difficile, long et vous devrez fournir beaucoup d’efforts. Le regard que vous portez sur vous même et la valeur que vous vous accordez doit être changée. Voici ce que vous apprendrez à faire lors d’une thérapie:

  • Développer votre pensée positive
  • Découvrir vos forces et vos qualités
  • Lacher prise et accepter le manque de contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.