Être bien dans sa peau commence par l’acceptation de soi-même, ce qui inclut ses qualités, mais également ses défauts. Les défauts font partis de la personnalité de chacun et vous devez vivre avec au quotidien. Cela peut parfois être pesant pour vous et vous rendre malheureux. Vous en avez forcément un en tête…

Trop jaloux/jalouse? Éternel(le) insatisfait(e)? Complexé(e) ou susceptible ? Mais comment accepter ce trait de notre personnalité qui nous déplaît tant ?

Ne plus cacher ses imperfections

On a tendance à vouloir dissimuler ses imperfections, on retient notre émotivité de peur d’avoir honte ou d’être jugé alors que ce sont des parties de nous qui font que nous sommes humains. Il faut que vous vous mettiez en tête qu’un défaut n’est pas une faiblesse. Commencez par vous demander: connaissez-vous quelqu’un de parfait? On est certain qu’en cherchant bien, vous ne trouverez pas ! Et surtout, demandez-vous comment les personnes extérieures vous voient… et si votre timidité ou votre personnalité un peu grognon faisais craquer une personne sur vous en secret ? Soyez plus indulgent avec vous même car il y a de grandes chances que vous dramatisez la situation. Le meilleur exemple est l’amour: Lorsque vous tomber amoureux, amoureuse, n’aimez vous pas même les pires défauts de l’autre?

Renommer ses défauts

Bannissez les mots “Imperfections” et “défauts” de votre vocabulaire ! Vous êtes têtu? Ok,pourquoi le voir comme quelque chose de négatif? En réalité, vous pouvez renommer ce terme par “déterminé”. Grâce à lui, vous arrivez souvent à vos fins même si cela peut déplaire. C’est plutôt cool, en faite. Si vous êtes trop perfectionniste, sachez que beaucoup de personnes aimeraient être comme vous, car vous ne le savez peut être pas mais vous êtes admiré pour les choses minutieuses que vous accomplissez: Vous les faites bien et votre travail est souvent récompensé. Cela vous apporte souvent de la satisfaction personnelle, un élément essentiel pour s’aimer soi-même.

Voici quelques autres exemples :

Anxieux? Le soucis du détail et de bien faire.

Bavard? Vous n’êtes pas ennuyeux.

Capricieux? Vous avez des besoins à combler et votre objectif est d’obtenir ce que vous désirez: vous êtes un vrai compétiteur, au fond !

Rancunier? Vous ne vous ferez pas avoir deux fois.

Travailler ses défauts

Evidemment, il y a certains défauts qui peuvent vous rendre très malheureux/malheureuse. Par exemple, si vous êtes quelqu’un d’envieux, vous devez faire un travail sur vous-même et vous recentrer sur votre vie personnelle. Arrêtez de vous comparer aux autres constamment, même si le propre de l’homme est de trouver que la pelouse est plus verte chez le voisin. En regardant ailleurs, vous ne voyez pas les jolies plantes qui poussent dans le vôtre ! Et si à chaque fois que vous sentez la jalousie vous titiller, vous cherchiez ce que la personne que vous êtes en train de jalouser n’a pas mais que vous, vous avez? Histoire de donner un coup de boost à votre égo !

Si vous êtes trop timide, nous pouvons vous conseiller de vaincre votre timidité en vous forçant à effectuer un stage, par exemple, dans un centre d’appel téléphonique pour commencer, puis dans une boutique physique au contact des clients, ou alors de vous lancer dans le théâtre. Pourquoi pas après tout, peut être vous découvrirez-vous une vraie passion et un don insoupçonné? Le but est de sortir de votre zone de confort. Nous ne disons pas que cela est simple. Au début, vous allez surement bégayer et être rouge comme une tomate. Mais c’est certain, après plusieurs semaines vous serez dans votre élément et ce trait de la personnalité qui vous déplaît tant sera gommé. Bien-sur il y a d’autres traits de votre personnalité autre que la timidité ou le fait d’être envieux que vous pouvez travailler. Nous vous donnons des clés pour réussir, des exemples que vous pouvez appliquer à d’autres « défauts ». À vous de jouer maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.