Comprendre la dépression

Il est tout à fait naturel de se sentir triste, même pendant quelques jours. Cependant, si ces sentiments de tristesse durent plus que deux ou trois semaines et commencent à entraver la vie d’une jeune personne, celle-ci souffre peut-être de dépression.

La dépression désigne le fait de se sentir triste et abattu pendant une longue période, au point de se sentir désespéré, impuissant et inutile. La dépression peut tout perturber, y compris l’école, la famille et les relations. Cependant, si la personne affectée obtient de l’aide tôt, le rétablissement complet est possible et elle peut retrouver sa vie d’avant.

Il ne faut pas oublier que la dépression est une maladie qui affecte le cerveau et les hormones. La tristesse est un symptôme de cette maladie. La dépression n’est pas une faiblesse personnelle. Si une personne souffre de dépression, ce n’est pas sa faute. Et la dépression est bien réelle. Plus la personne affectée obtient de l’aide tôt, plus ses chances de s’en sortir sont bonnes.

Si une personne a des idées suicidaires ou pense à se faire du mal, elle devrait tenter d’obtenir une aide professionnelle immédiatement. Elle doit , se rendre à l’hôpital le plus proche ou communiquer avec un centre de crise (Options de soins de santé à proximité).

Facteurs de risque

Une dépression « clinique » peut affecter n’importe qui. Entre 1 et 5 jeunes vivront une dépression avant l’âge de 18 ans. Il n’y a pas de cause unique, mais il existe des facteurs de risque connus :

  • événements de la vie difficiles, comme le fait de ne pas réussir à l’école, être victime d’intimidation ou agressé, être blessé dans un accident, être témoin d’un événement troublant, avoir un problème de santé grave ou avoir perdu un être cher;
  • événements traumatisants pendant l’enfance;
  • antécédents familiaux de dépression;
  • situations difficiles comme la pauvreté, le chômage, les conflits familiaux ou l’éclatement de la famille;
  • l’abus d’alcool ou de drogue;
  • perspectives négatives, pessimistes.

Signes de dépression

La dépression change non seulement la façon dont une personne se sent, mais aussi la façon dont elle pense et agit. Ce n’est pas seulement une question d’humeur. Les proches d’une personne qui souffre de dépression peuvent remarquer que quelque chose ne vas pas. En fait, il arrive parfois que les amis et membres de la famille sentent que quelque chose ne tourne pas rond avant que la jeune personne ne le remarque.

En outre, la dépression peut être particulièrement difficile à reconnaître chez les jeunes parce que les sautes d’humeur et l’irritabilité peuvent faire partie du développement normal des adolescents et non être un signe de dépression. Cependant, la dépression est liée au risque de suicide et on ne devrait jamais faire fi des signes de dépression.

Une personne en dépression pourrait :

  • se sentir plus triste ou anxieuse qu’à l’habitude;
  • être très inquiète, en colère ou contrariée;
  • avoir de la difficulté à faire face aux activités quotidiennes, même les très petites;
  • cesser de s’intéresser aux choses qu’elle aimait faire;
  • se sentir désespérée, sans valeur ou coupable;
  • avoir de la difficulté à dormir ou dormir plus que d’habitude;
  • pleurer beaucoup;
  • avoir moins d’énergie ou se sentir agitée;
  • vouloir manger plus ou moins que d’habitude;
  • être moins attentive, avoir de la difficulté à se concentrer ou à prendre des décisions;
  • penser beaucoup au suicide ou à la mort en général.

Dans les rares cas de dépression grave, les personnes peuvent également perdre contact avec la réalité et se sentir paranoïaques, avoir d’étranges croyances, entendre des voix ou voir des choses qui n’existent pas.

Certains outils en ligne ont été élaborés pour aider les personnes à évaluer si elles souffrent de dépression. Ces outils ne sont que des guides. Aucun test n’est exact à 100 %. Quel que soit le résultat, toute personne qui a des préoccupations devrait consulter un professionnel de la santé.

Traitement de la dépression

Comme chaque personne est différente, ce qui est le plus efficace pour une ne le sera pas nécessairement pour une autre. Quel que soit le traitement essayé, le soutien de la famille et des amis ainsi que l’acquisition de compétences favorisant l’autonomie demeurent importants pour le rétablissement. La principale chose dont il faut se rappeler c’est que la dépression est traitable.

Counseling ou psychothérapie

Le principal traitement de la dépression ou de l’anxiété est le counseling psychologique ou la psychothérapie. Plusieurs formes de psychothérapie sont sûres et efficaces pour le traitement de la dépression.

  • La thérapie cognitivo-comportementale peut nous aider à voir le lien entre nos pensées et nos actions et nos émotions. Elle nous enseigne à remplacer les pensées et les comportements négatifs et déprimants par des pensées et des actions plus positives et constructives.
  • La psychothérapie interpersonnelle met l’accent sur l’amélioration des relations en nous aidant à régler les conflits qui contribuent à la dépression.
  • La thérapie axée sur la recherche de solutions met l’accent sur nos points forts et nous aide à créer un avenir positif pour nous-même en trouvant des solutions à nos stress et à nos problèmes.

Médicaments

Des antidépresseurs peuvent être prescrits en combinaison avec la psychothérapie. Ils sont généralement prescrits uniquement lorsque la dépression est grave ou que la psychothérapie seule n’est pas très efficace. Ces médicaments touchent l’équilibre chimique du cerveau et doivent être prescrits par un professionnel médical comme un médecin, un pédiatre ou un psychiatre. Le médecin surveillera de près la personne qui prend des médicaments pour contrôler les effets secondaires, et s’assurer que le genre de médicament et la posologie conviennent à la personne.

Gestion de la dépression – Conseils

Peu importe à quel point de sa dépression ou de son rétablissement une personne se situe, elle peut faire certaines choses pour prendre soin d’elle-même, c’est-à-dire prendre soin de son corps et de son esprit. Voici quelques conseils que vous pouvez lui prodiguer :

  • Mange bien, dors bien, va prendre l’air, bouge ton corps! Ces simples gestes sains peuvent avoir un effet positif sur ton corps et ton esprit.
  • Évite de prendre de l’alcool et des drogues. Ces substances peuvent sembler un bon moyen de te sentir mieux mais à long terme, elles peuvent aggraver les choses et prévenir le rétablissement.
  • Cherche des moyens de réduire le stress quand tu le peux. Essaye de faire du yoga ou du tai chi, ou apprends à méditer.
  • Tiens un journal dans lequel tu écriras tes pensées et tes sentiments. Essaie de penser à une ou deux choses pour lesquelles tu es reconnaissant chaque jour et prend en note. Cela peut aider.
  • Exprime-toi par la création. Par exemple, danse, dessine ou fais de la musique.

Recherchez les programmes d’entraide dans les livres ou les sites Web. Ces programmes peuvent vos enseigner des stratégies pour gérer la dépression ou vous aider à faire des changements positifs dans votre vie, une étape à la fois.

Si vous trouvez un groupe d’entraide dans votre collectivité, il peut être utile d’y aller.

Les groupes d’entraide :

  • vous permettent de parler à des personnes qui ont vécu ce que vous vivez;
  • vous aident à faire face à votre problème;
  • permettent aux personnes de parler des stratégies s’adaptation ou des traitements qu’elles ont essayés;
  • vous aident à suivre le traitement que vous avez choisi.

Aider un ami ou un membre de la famille

Vous pouvez jouer un rôle important dans le rétablissement d’une personne déprimée :

  • Écoutez et évitez de porter des jugements.
  • Encouragez votre ami ou le membre de votre famille à obtenir une aide supplémentaire, et aidez-le à trouver cette aide.
  • Offrez à la personne de l’accompagner à ses rendez-vous.
  • Gardez le contact. Faites savoir à la personne que vous êtes là pour elle.
  • Prévoyez faire une activité amusante ensemble.
  • Demeurez attentif aux signes de comportement suicidaire (Comprendre le suicide et trouver de l’aide). En cas de risque immédiat, rendez-vous à l’urgence avec la personne.

N’oubliez pas de prendre soin de vous-même. Assurez-vous de prendre du temps pour vous-même et votre propre bien-être – physique, émotionnel, social – et demandez du soutien supplémentaire pour vous lorsque vous en avez besoin.

Trouver de l’aide

Parlez à un conseiller ou à l’infirmière de l’école.

Parlez-en à votre médecin.

Vous constaterez peut-être que le soutien de la famille, des amis et de votre médecin de famille est suffisant pour aider la jeune personne à se sentir mieux. Dans le cas contraire, il y a des psychiatres, des psychologues, des infirmières en santé mentale, des travailleurs sociaux dans la collectivité. Vous les trouverez dans différents milieux de soins de santé de votre collectivité. Votre médecin pourra vous diriger vers ces spécialistes en santé mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.