Comprendre l’anxiété

Tout le monde se sent tendu, inquiet ou nerveux de temps à autre. C’est ce qu’on appelle l’angoisse ou l’anxiété. Il s’agit d’une réaction naturelle au stress. La façon de vivre l’anxiété varie d’une personne à l’autre. Certaines situations peuvent provoquer une plus grande anxiété que d’autres, et tout le monde gère l’anxiété différemment.

À petites doses, l’anxiété peut être une bonne chose. Elle peut nous motiver et nous rendre plus productif. Une petite frousse peut nous inciter à étudier plus pour le prochain examen ou nous aider à nous préparer pour une entrevue d’emploi. Une poussée d’anxiété peut même nous sauver la vie en nous aidant à éviter un danger.

Cependant, trop d’anxiété peut être un problème. Si la tension, le sentiment de peur et les inquiétudes sont présents pendant trop de temps et nuisent à nos activités quotidiennes, cela pourrait être le signe d’un trouble anxieux. Comme la dépression, les troubles anxieux sont courants. En fait, il arrive parfois que la dépression et l’anxiété se manifestent en même temps.

Les troubles anxieux sont associés à un certain nombre de facteurs, dont les suivants :

  • Avoir un parent qui souffre de dépression ou d’anxiété
  • Génétique familiale
  • Situations stressantes à la maison, à l’école ou dans la collectivité.

Encouragez le jeune qui souffre d’anxiété à en parler à une personne en qui il a confiance. Les troubles anxieux ne disparaissent pas nécessairement d’eux-mêmes, mais on peut les traiter. Une jeune personne peut faire certaines choses pour mieux se sentir.

Certains types de troubles anxieux

Il existe de nombreux types de troubles anxieux. Chacun semble avoir son propre déclencheur. Voici quelques-uns des types les plus courants :

Trouble anxieux généralisé

Ce type de trouble anxieux consiste en une inquiétude excessive au sujet de différentes choses. Il peut provoquer :

  • de l’agitation
  • de la tension musculaire
  • de la difficulté à se concentrer
  • de la difficulté à dormir

Les jeunes qui souffrent d’un trouble anxieux généralisé ont tendance à être des perfectionnistes et à s’inquiéter de ce que les autres pensent d’eux.

Anxiété sociale ou phobie sociale

Les phobies sont des peurs. La phobie sociale désigne la peur de devenir le centre d’attention, d’être embarrassé ou ridicule en public. Ainsi, par exemple, le fait de se faire demander de se lever et de parler en classe peut causer des symptômes physiques comme :

  • le rougissement
  • des palpitations cardiaques
  • de la transpiration
  • de la tension musculaire

La phobie sociale est très courante chez les adolescents. Les personnes souffrant de phobie sociale sont souvent très timides, gênées et sensibles à la critique.

Trouble obsessionnel-compulsif

Le trouble obsessionnel-compulsif désigne le fait de refaire les mêmes gestes à maintes reprises en raison de pensées anxieuses répétées. Par exemple, si une personne devient « obsédée » à l’idée qu’il y a des germes partout qui peuvent la rendre malade, elle peut se mettre à se laver les mains de manière « compulsive » à répétition dans le but de tuer les germes. Le problème c’est que la pensée revient et que la personne se lave donc les mains à nouveau. Cela peut devenir un cercle vicieux. En fait, le cycle des pensées anxieuses et des réactions compulsives peut devenir tellement constant que la personne ne pense presque à rien d’autre ou ne fait presque rien d’autre.

Anxiété ou angoisse de séparation

Lorsque de très jeunes enfants sont loin de leur parents, il est normal qu’ils se sentent désemparés et craintifs. C’est ce qu’on appelle l’anxiété ou l’angoisse de séparation. Cependant, quand ce genre d’anxiété se manifeste chez un enfant plus âgé ou un adolescent, particulièrement s’il entrave les autres activités de la vie courante, il peut nécessiter une aide professionnelle. L’anxiété de séparation peut provoquer des cauchemars et des problèmes physiques comme des maux d’estomac.

Le fait d’être loin de son foyer et de s’ennuyer est un élément normal du développement qui disparaît habituellement à mesure que le jeune vieillit et qu’il s’habitue à l’éloignement.

Trouble panique

Les attaques ou crises de panique peuvent être déclenchées par un certain nombre de pensées ou de situations effrayantes. Une attaque de panique comprend généralement des symptômes physiques extrêmes comme :

  • la difficulté à respirer
  • les palpitations cardiaques
  • des étourdissements et des tremblements

Quel que soit le déclencheur, une attaque de panique est une expérience effrayante. Le fait d’avoir de fréquentes attaques de panique est considéré comme un trouble panique.

Phobies spécifiques

Les phobies spécifiques sont courantes. Par exemple, beaucoup de personnes ont peur des serpents ou des araignées. Même s’ils peuvent être traités, ces types de phobies ne sont pas aussi débilitants que d’autres genres de troubles anxieux.

Traitement de l’anxiété

Certaines formes de counseling ainsi que certains médicaments, prescrits par un médecin, peuvent être utiles pour traiter un trouble anxieux. Plus précisément, la thérapie cognitivo-comportementale est souvent le traitement de prédilection. Des médicaments appelés inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine (ISRS) peuvent être prescrits en plus de la thérapie au besoin. Pour de plus amples renseignements sur les traitements possibles, voir les ressources énumérées ci-dessous.

Gérer l’anxiété – Conseils

Si une personne que vous connaissez a un trouble anxieux, elle peut faire un certain nombre de choses pour mieux se sentir. Voici quelques conseils que vous pouvez lui prodiguer :

Prends soin de toi :

  • Mange bien, dors bien, bouge ton corps! Ces gestes sains peuvent réduire l’anxiété et avoir un effet positif sur ton corps et ton esprit.
  • Évite de prendre de l’alcool et des drogues. Ces substances peuvent sembler un bon moyen de te sentir mieux mais à long terme, elles peuvent aggraver les choses.
  • Prends conscience de ce qui provoque ton anxiété et réduis le stress quand tu le peux.

Apprends à te détendre :

  • Cela peut sembler simple, mais apprendre à relaxer profondément peut prendre du temps et demander de la pratique. Les techniques comprennent la respiration profonde, la méditation de la pleine conscience, le yoga et le tai chi. Chacune de ces activités aident à calmer le corps et l’esprit. Des cours peuvent être offerts à l’école ou au centre de loisirs local.

Garde le contact avec les amis et la famille :

  • Trop de temps passé seul peut permettre le développement des inquiétudes et des angoisses. Faire des choses avec d’autres personnes peut t’aider à arrêter de penser à tes inquiétudes et te faire vivre de nouvelles expériences plaisantes. Garder le contact signifie aussi que les autres peuvent être là pour toi, t’écouter et te soutenir.

Passe du temps dans la nature :

  • Va dehors et passe du temps dans un milieu naturel. De plus en plus, il est prouvé que le simple fait d’être dans la nature est bon pour notre santé mentale. Et c’est un endroit idéal pour faire de l’exercice, se détendre ou passer du temps avec des amis et la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.